Actuellement les mini-maisons sont dans un flou juridique et administratif. Le phénomène est récent, et les municipalités n’ont pas forcément pris la mesure de l’engouement qu’il y a pour ces petites habitations.

Cependant, dans un environnement, et une conjoncture économique qui rend l’accès à la propriété de plus en plus difficile, la popularité de ce type d’habitation ne cesse de croitre, c’est pourquoi il est sans doute nécessaire que les municipalités se penchent sur la question suivante : est-ce que l’implantation de mini-maison pourrait être bénéfique et en adéquation avec le développement souhaité pour leur municipalité?

Personnellement je crois que les municipalités pourraient y trouver leur compte. C’est pourquoi afin de leur faciliter la tâche, j’ai dressé pour vous et pour elles, tout les arguments qui pourraient jouer en la faveur ou en la défaveur de l’implantation de mini-maisons sur leur commune.

Pourquoi l’implantation de mini-maisons pourraient être avantageux pour les municipalités ?

Cela permettrait :

  • Un meilleur l’accès à la propriété, notamment pour les jeunes;
  • Des constructions écologiques, par la superficie au sol affectée et souvent par les matériaux utilisés;
  • Achat qui peut être local (en effet de plus en plus d’entreprises québécoises se spécialisent dans la conception de mini-maison afin de répondre à cette nouvelle demande)
  • De dynamiser des milieux dévitalisés;
  • De développer une densité d’habitation plus élevée. Ainsi cela permettrait de lutter contre l’étalement urbains et le trafic !
  • Peut favoriser l’émergence de nouveaux quartiers écologiques (ex : Lantier);
  • Peut favoriser le tourisme car les habitats insolites et les mini-maisons sur roue constituent un créneau émergent.

Pourquoi les municipalités pourraient vouloir restreindre l’implantation des mini-maisons ?

  • Revenus de taxation moindre que pour une résidence conventionnelle pour les mêmes services;
  • Difficulté de taxation pour une mini-maison sur roue, qui peut être utilisée de façon temporaire;
  • Risque de créer un quartier homogène de mini-maisons en discordance avec le milieu environnant
  • Prise de risque au niveau de riverains qui pourraient craindre de voir l’évolution foncière de leur maison baisser.

Cette liste n’est pas exhaustive… il est même probable qu’il y ai des aspects que j’ai oublié, ou dont je n’ai pas conscience. Alors n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires ! C’est avec le maximum d’informations que l’on peut voir émerger un bon débat. Alors ne soyez pas timides !  😬

Vous aimerez peut-être aussi

8 comments

Répondre

C’Est vraiment une belle tendance je trouve! Economique et écologique !

Répondre

Je crois qu’on partage le même avis d’un point de vue avantages, mais selon moi les mini maison ce sont plus qu’une tendance c’est fait pour durer !

Répondre

Il y a quand même des superbes mini-maisons ! C’est fou comment certaines tiny sont ultra-optimisées.

Répondre

Quitte à se faire une maison sur mesure autant bien l’optimisée ! 😉

Répondre

Vivement que les réglementations municipales et le zonage soient plus permissif.

Répondre

Ces affaires là souvent c’est pas rapide rapide, mais les choses sont en train de bouger !

Répondre

Au niveau environnement et empreinte écologique c’est super intéressant !

Répondre

Salut Élena, en effet malgré les freins des municipalités, ces habitations sont ultra écolo !

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires *