Kengo Kuma a construit une version modernisée de la cabane portable du moine bouddhiste Kamo no Chômei.

La version de Kengo Kuma de l’habitation est un abri temporaire et transparent baptisé « Hojoan 800 ans plus tard ». Elle a été exposée au sanctuaire de Shigamo de Kyoto.

Cette cabane dessinée par Kengo Kuma est un hommage à la cabane de Kamo no Chômei. On dit que le poète aurait renoncé à la société, se retirant aux confins de Tokyo. Ainsi, il aurait vécu le reste de sa vie dans une demeure compacte inspirée par l’habitation bouddhiste Vimalakirti.

Kamo no Chômei, est un moine, un poète, et un musicien japonais.

À la mort de son père, il décide alors de consacrer à la poésie et se retire dans un petit ermitage sur la montagne de Hino, au sud de Kyôto. Au cours de cet isolement il écrit l’essentiel de son œuvre « Notes de ma cabane de moine ». Au cours de ce séjour empreint de bouddhisme, il relate les événements douloureux dont il fut le témoin mais aussi le bénéfice qu’il retire de sa vie contemplative d’ermite. Ce texte dépouillé est d’une grande poésie. Il demeure un grand classique de littérature japonaise. Cet essai, à l’image de celui de l’américain Henry David Thoreau, trouve écho aujourd’hui encore, plus de 800 ans après sa composition.

 

Le  sanctuaire de Shigamo de Kyoto comme lieu d’exposition de la cabane de Kengo Kuma :

Shimogamo-Jinja-Hojoan-Kengo-Kuma-une-micro-cabane-en-hommage-vie-solitaire-0

 

Cette micro cabane en hommage à la vie solitaire du moine bouddhiste japonais  Kamo no Chômei a été dessinée par le célèbre architecte Kengo Kuma en 2013. Elle s’appelle « Hojoan 800 ans plus tard  » et  a été exposé dans le sanctuaire de Shimogamo Jinja. Le  Shimogamo Jinja est l’un des plus beaux, sinon le plus beau temple de Kyoto. Il se dresse là où les deux rivières se rejoignent. C’est un lieu de contemplation et de culte. C’est un endroit idéal pour les personnes désireuses de se connecter à l’eau ou à l’esprit de la forêt.

Ce lieu d’exposition est donc particulièrement propice pour présenter l’interprétation contemporaine de la cabane immortalisée il y a quelques siècles dans l’essai « Hōjōki,».

La cabane « Hojoan 800 ans plus tard » est la version contemporaine de la cabane portable du moine bouddhiste Kamo no Chômei décrit dans l’essai « Hōjōki,».

La version contemporaine cabane se compose d’une structure en treillis. Ces derniers maintiennent les panneaux Sandwich en ETFE (Éthylène tétrafluoroéthylène) à l’aide d’aimants. Les feuilles en ETFE sont un matériaux léger. En effet, il est capable de supporter 400 fois son poids. peuvent être facilement enroulées. Ces trois matériaux légers permettent à la structure d’être facilement démontée, déplacée et re-montée.

Enfin, à l’image de la cabane de Kamo no Chômei, elle ne mesure que 3 m par 3 m.

Shimogamo-Jinja-Hojoan-Kengo-Kuma-une-micro-cabane-en-hommage-vie-solitaire-0

 

Shimogamo-Jinja-Hojoan-Kengo-Kuma-une-micro-cabane-en-hommage-vie-solitaire-0

Et, aimeriez-vous vivre le restant de votre vie dans une micro cabane de 9 m2 ?

Vous pourriez aussi aimé : sur mon second blog, découvrez un jeu de construction pour petits et grands imaginé par Kengo Kuma, & qui respecte l’environnement  

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires *