Située au cœur de la région de l’Outaouais à mi-chemin entre Montréal et Gatineau, la Municipalité de Papineauville jouit d’une excellente position géographique surtout avec l’ouverture récente de l’autoroute 50.

La Municipalité de Papineauville annonce la modification d’un règlement de zonage afin d’autoriser les mini-maisons sur son territoire 

Cette modification, qui est le fruit d’un long processus de planification. Celle-ci permet désormais d’autoriser la construction de mini-maisons sur fondation permanente à Papineauville. Ainsi, dans certaines zones situées à l’intérieur du périmètre urbain, il pourra être possible d’ériger une maison d’une superficie minimale de 350 pi² .  Cette superficie pourra être réduite jusqu’à 160 pi² en dehors du périmètre urbain.

Guillaume St-Jean, urbaniste pour la municipalité de Papineauville, soutient que la demande était considérable.

C’est pourquoi la municipalité a opté pour changer le règlement de zonage en faveur de mini-maisons. Et cela, autant en milieu urbain que rural.

« On a beaucoup de gens qui ont des terres agricoles, qui en ont hérité ou qui ont acheté, et qui souhaitent se construire un petit espace de villégiature. Ce sera une option. Quand on pense à 160 pieds carrés, on pense à la dimension d’un conteneur maritime. C’est une tendance en ce moment de prendre ces conteneurs et de les transformer en résidence », explique Guillaume St-Jean.

« Depuis deux ans, nous avons en tête ce projet a n d’offrir une diversité. Nous pourrons ainsi assurer une partie de notre développement économique en attirant plusieurs nouveaux résidants. » déclare Christian Beauchamp.

En Outaouais, Papineauville et Saint-André-Avellin sont les seules villes à avoir emboîté le pas en ce sens pour le moment.

Rappelons que les promoteurs du Domaine immobilier Valdie 321N, à Saint-André-Avellin, ont annoncé il y environ deux semaines que des mini-maisons de 500 à 999 pieds carrés de superficie habitable seront construites lors de la première phase de travaux du projet résidentiel.

 

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires *