Lors de la rénovation de la Maison-Mère de la communauté des Diaconesses de St-Loup, les architectes de LOCALARCHITECTURE et du bureau d’architecture Danilo Mondada se sont associés pour concevoir ont une chapelle provisoire pour servir de lieu de culte temporaire pendant la période des travaux. Cette chapelle provisoire a été construite à Pompaples, en Suisse en 2008. Elle constituait donc une solution transitoire pour les offices journaliers.

chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0

La première particularité de cette petite chapelle c’est qu’elle est démontable:

En effet, elle a été installée dans cette ville temporairement. Elle était vouée à ne servir que pendant la rénovation d’anciens bâtiments religieux .

La seconde particularité de cette chapelle c’est sa forme:

En effet afin de répondre au mieux au cahier des charges du Maître d’ouvrage et d’offrir une solution confortable ainsi qu’un espace propice au recueillement, les architectes proposent une collaboration avec le laboratoire IBOIS de l’école polytechnique fédérale de Lausanne.

La forme de la structure a été déterminée grâce à un logiciel :

C’est lui qui a donné des dimensions de l’édifice à partir de l’efficacité structurelle des panneaux de bois . Ainsi, la chapelle est composée de panneaux de bois de 6 cm d’épaisseur, disposés en zigzag.

Cette petite chapelle ressemble donc un accordéon de bois.

chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0

Interprétant l’espace traditionnel des églises protestantes et les variations entre la largeur et la hauteur de la nef, du transept jusqu’au coeur, le projet propose un espace qui varie d’échelle en passant par une succession de plis qui rythment le volume intérieur.

En effet, la chapelle possède une grande entrée horizontale qui se rétrécit et s’allonge en se rapprochant de l’hôtel. Cela crée un genre de point focus sur l’autel.

chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0

À l’extrémité des panneaux de polycarbonate filtrent la lumière tout en la laissant pénétrer.

chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0

Un origami géant !

Chaque pli de la façade réfléchit la lumière différemment et souligne ainsi la progression et la déformation du volume.

Ce genre d’architecture au caractère expérimental est assez rare. Le résultat est bluffant !!

chapelle-origami-localarchitecture-danilo-mondada-st-loup-0

 

Si un de mes lecteurs vit en Suisse j’aimerais beaucoup savoir si cette chapelle a été démontée ou déplacée… car ça fait partie des lieux que j’aimerais beaucoup pouvoir visiter ou appréhender ..

Je serais également curieuse de découvrir l’acoustique de ce bâtiment, lors d’une célébration.

Et vous avez-vous déjà fait du tourisme architectural dans des lieux de culte ?

Photos :  Milo Keller

Vous aimerez peut-être aussi

13 comments

Répondre

Trop nice ! j’Adore !

Répondre

👌🏻

Répondre

Ça a l’air relaxant et calme. D’ailleurs ça donne envie d’y aller même si on n’est pas religieux !

Répondre

C’est ça qui est cool avec une architecture peu commune ! Ça donne envie de s’y rendre !

Répondre

C’est Magnifique

Répondre

Oui 😬

Répondre

Wow, c’est sublime ! !

Répondre

C’est vrai que c’est beau !

Répondre

Ca a l’air juste magique !

Répondre

Ça l’est 😉

Répondre

C’est vraiment orginal cet origami pas régulier et dont la forme oscille !

Répondre

Les bâtiments non résidentiels permettent de prendre un petit peu plus de liberté ! 😉

Répondre

Bonjour,
Je suis étudiant à l’EPFL, dans la section d’architecture dont dépend le laboratoire IBOIS que vous mentionnez. J’ai eu la chance de suivre un cours avec le professeur responsable de ce laboratoire, Yves Weinand, qui nous a présenté cette réalisation et nous avons eu l’occasion de la visiter lors d’une journée extra scolaire.

A l’issue du chantier de la chapelle principale, les sœurs ont décidé de maintenir la chapelle provisoire. Une légère remise en état a été effectuée et depuis, la petit chapelle est ouverte 24h par jour, 365 jours par an. Sa structure légère s’y prête car elle n’est pas isolée. L’espace est donc non chauffé en hiver hors des offices. Certains offices s’y tiennent toujours.

Je vous recommande vraiment la visite, dans les villages de Pompaples, ainsi que celle du pavillon du théâtre de Vidy, à Lausanne.

Ce pavillon contient une salle de théâtre pour remplacer les salles actuelles durant la rénovation. Il est construit sur le même principe de structure plissée mais cette fois-ci, les assemblages entre les panneaux ont été été réalisés sans vis ni colle. Le tout a été conçu grâce à des logiciels qui ont directement transmis les instructions à l’an machine de découpe du bois, sans passer par la case plan. Cette nouvelle structure, plus récente, dispose de deux « peaux » de bois qui enserrent l’isolation, donnant ainsi une très forte efficacité énergétique au bâtiment. Le chantier a d’ailleurs été très rapide car tous les panneaux ont été préfabriqués et pré-assemblés en atelier.

Bonne journée,

Romain

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires *